Navigation – Plan du site
Comptes rendus

REGARD, Frédéric , Histoire de la littérature anglaise

Alain Blayac
p. 171-172
Référence(s) :

REGARD, Frédéric , Histoire de la littérature anglaise, Paris : PUF, coll. « Licence Langues », 2009, 286 p.

Texte intégral

1Frédéric Regard continue de tracer son sillon et de défricher le vaste domaine de la littérature anglaise. Après L’Écriture féminine en Angleterre (PUF, 2002) et La Littérature anglaise (Que sais-je ?, PUF, 2007), il propose aujourd’hui, chez le même éditeur, une Histoire de la littérature anglaise beaucoup plus développée, qui part de la période anglo-saxonne et va jusqu’au XXIe siècle.

2Le format lui-même est différent, analytique et non plus synthétique, puisqu’il s’agit d’un répertoire des écrivains anglais à travers les âges, des premiers écrits anonymes jusqu’à Monica Ali (1967-) et Zadie Smith (1975-) aujourd’hui. L’entreprise est courageuse et ce survol (« survey ») ne laisse d’impressionner par la somme des connaissances encyclopédiques affichées, avec toutefois cette réserve qu’il est difficile de rendre compte en profondeur de la complexité des auteurs et des œuvres puisque le format adopté est d’une page (30 lignes, 350 mots environ) par auteur (Dickens s’en voit attribuer deux et Shakespeare un peu plus !). Toujours est-il que de Chaucer à Smith, tous les écrivains anglais (dramaturges, poètes, essayistes, romanciers) auxquels on peut penser répondent présents à l’appel. Ce n’est peut-être pas là l’essentiel : le présent ouvrage bénéficie de quatre atouts supplémentaires.
1. La période contemporaine (la quatrième partie) occupe plus d’un tiers de l’ensemble et ouvre au lecteur d’aujourd’hui des perspectives et des aperçus sur poésie, théâtre, fiction, avec, en prime, des explorations du post-modernisme, du roman féministe, du « réalisme grotesque » ou magique et du roman post-colonial.
2. Chaque partie (il y en a quatre) est précédée d’une introduction, « Le contexte », d’une dizaine de pages qui ancrent les œuvres dans la réalité sociologique de leur temps.
3. Vingt-et-un « encadrés » (10 à 15 lignes chacun) desserrent le carcan des chapitres et en élargissent le cadre (n° 15, « Les autres modernistes » ; n° 21, « La nouvelle fortune du roman historique », etc.).
4. L’ouvrage (si l’on en croit la note de présentation de l’éditeur) dispose, comme tous ceux de la collection « Licence », de tous les compléments (documents d’approfondissement des connaissances, annexes, index, cartes, tableaux et exercices) consultables en accès libre sur le site des PUF : www.licence.puf.com)... mais le présent rapporteur a seulement eu accès à une méthodologie incluant trois rubriques :

  1. Les fondamentaux de la dissertation,

  2. Réussir son oral,

  3. Règles typographiques.

3On attend la suite avec intérêt. Complété par une brève bibliographie et un glossaire de termes littéraires, cette Histoire de la littérature anglaise constitue un instrument de travail nouveau pour les étudiants de Licence et tous ceux qui s’intéressent à la littérature.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Blayac, « REGARD, Frédéric , Histoire de la littérature anglaise », Études britanniques contemporaines, 37 | 2009, 171-172.

Référence électronique

Alain Blayac, « REGARD, Frédéric , Histoire de la littérature anglaise », Études britanniques contemporaines [En ligne], 37 | 2009, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://ebc.revues.org/3697

Haut de page

Auteur

Alain Blayac

Université Paul Valéry-Montpellier 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Études britanniques contemporaines est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH +
  • Revues.org